Le coaching en question

Le coaching en question

Le coaching? D’où ça vient…

En 1500, le mot coach décrivait un carrosse, qui a désigné ensuite un bus (coach) en anglais. En français le mot cocher réfère à celui qui conduit un carrosse, tout comme le coach conduit les gens vers leur destination.

Le mot est utilisé dans le monde sportif à partir de 1880 (où il est devenu courant), avant d’être employé dans le monde des arts. Plus tard au cours des années 1990, ce concept est entré dans le milieu des affaires.

Récemment dans le monde de l’église, on a pris conscience des avantages du coaching pour accomplir le mandat de « faire des disciples », ainsi que pour faire passer une communauté d’un état actuel à un état désiré.


Qu’est-ce que le coaching ?

Le coaching est un partenariat entre un coach et une personne (ou un groupe) visant à parcourir un chemin désiré. Il se  base sur des entretiens ouverts et des actions concrètes, dans le but d’atteindre de meilleurs résultats dans la vie ou le travail. À l’image du sportif ou de l’artiste qui veulent se donner les moyens de progresser, les leaders de notre temps ont compris l’intérêt du coaching comme un moyen d’obtenir des résultats plus efficaces.

Le coaching est moins concerné par la résolution de problèmes que par le développement des potentiels.

 

Qu’est ce qu’un coach ?

Un coach est un expert en changement et en développement, un amplificateur de talents. Il vous accompagne dans les parcours nécessaires à l’atteinte de vos objectifs. Le coach fait émerger vos solutions au lieu d’appliquer ses solutions à votre contexte.


Quelles différences avec les autres métiers d’accompagnement ?

Une des meilleures façons de comprendre le rôle du coach est de le comparer avec quatre autres métiers :
Le conseiller en relation d’aide :
Le travail d’un conseiller est d’aider un individu à résoudre des problèmes du passé en vue de mieux opérer dans le présent. Le coach n’opère pas sur les blessures du passé, mais sur le potentiel présent en vous accompagnant vers un futur amélioré.
Le consultant :
Un consultant est l’expert engagé pour une courte période de temps dans le but de résoudre un problème spécifique. Une relation de coaching est une relation à moyen ou long terme. Le coaching ne se concentre pas sur la résolution de problèmes, mais sur le développement des performances et du potentiel humain.
Le mentor :
Un mentor est généralement une personne plus expérimentée et plus mûre. Il fournit du support et du conseil à un plus jeune dans un champ d’action particulier. Alors que le mentor enseigne une personne, le coach aide la personne à apprendre.
Le formateur :
Le formateur est un spécialiste de la transmission des connaissances et du développement des compétences. Le coach est un partenaire engagé dans le développement des compétences de son coaché, utilisant d’autres outils que la transmission de connaissances.

 

Pourquoi engage-t-on un coach ?

Les coachs aident les gens à rehausser leur qualité de vie et à améliorer leur performance professionnelle.
Quelques exemples de ce que recherchent mes clients :

  • Équilibrer sa vie dans toutes ses dimensions. (profession, famille, vie spirituelle, vie sociale etc.)
  • Réussir une transition de vie
  • Développer sa vie spirituelle.
  • Améliorer sa vie relationnelle.
  • Supprimer des habitudes négatives (procrastination, résistance, peur de l’échec, excès, etc.)
  • Multiplier les initiatives constructives par une culture de créativité.
  • Acquérir une plus grande discipline personnelle.
  • Savoir mieux définir des buts.
  • Mieux répondre aux grands enjeux de la vie
  • Cultiver le bonheur
  • Développer les compétences de leadership.
  • Développer sa communication publique (prédication, annonces etc.)
  • Amorcer une transition de carrière
  • Préparer des entrevues d’embauche de façon optimale
  • Améliorer la gestion du temps et des priorités.
  • Apprendre à donner et recevoir du feed-back de renforcement ou d’amélioration.
  • Sortir de sa zone de confort pour vivre l’aventure de la foi.
  • Et bien d’autres choses encore, comme le coaching d’équipe par exemple.


Quels sont les bénéfices du coaching ?

Le coach agit comme un amplificateur de vos talents. Il vous accompagne vers la réussite de vos projets, favorise l’émergence des solutions et des stratégies, suscite la découverte des habiletés, ressources et créativité latentes, offre un soutien pour obtenir les résultats désirés.

L’autodiscipline est puissante, mais elle a ses limites (seulement 8% des gens accomplissent leurs résolutions personnelles).

L’enseignement théorique a montré ses limites. La formation est bien plus efficace car elle comprend une application pratique. Toutefois le coaching est la forme d’apprentissage la plus efficace, car le coaché est accompagné dans l’intégration de ses connaissances et de ses compétences, sur une base régulière.

L’impact du coaching sur la productivité est quatre fois supérieur à celui de la formation. (Selon le projet de recherche de trois chercheurs américains auprès des cadres, la formation a produit une amélioration de la productivité de 22%, le coaching a entraîné une augmentation de 88%).

Olivero, Bane, Kopelman. Executive coaching as a transfer of training tool: effects on productivity in a public agency. Public management journal, 24 (4), p.61

 

Quels sont les outils du coach ?

Par la qualité de ses questions, l’intensité de son écoute, ses feedbacks pertinents et ses requêtes orientées vers l’action, votre coach vous aide à découvrir vos objectifs, à faire votre plan d’action et vous accompagne sans relâche, jusqu’au résultat désiré.

 

Qu’est-ce qui fait qu’un coaching peut être « chrétien » ?

En aidant les gens à trouver la vision de Dieu pour leur vie et à vivre conformément à celle-ci.

Bien que la spiritualité en coaching se trouve le plus souvent représentée par des approches New Age et des religions orientales, le coaching peut s’inscrire sur la base de la foi chrétienne.

On pourrait dire que la façon dont Jésus développait le potentiel de ses disciples était souvent sur le mode du coaching. Il utilisait la maïeutique (la prise de conscience ou la révélation d’une vérité par les questions), les requêtes mettant la foi en action, des feedbacks pertinents et constructifs.

Le coaching chrétien est l’accompagnement d’un individu ou d’un groupe qui vise à les rendre capables d’aller de là où ils sont vers là où Dieu veut qu’ils soient.

 

Où le coaching a-t-il lieu ?

Aussi bien dans votre bureau que le mien, ou encore dans tout autre lieu selon votre convenance.

Le télé-coaching est de plus en plus répandu dans le monde contemporain. Il permet de gagner du temps sur les déplacements. Des outils de communication comme Skype permettent de faire des vidéoconférences, dans un environnement familier et aux horaires qui vous conviennent.

 

Que faire si je suis intéressé à entreprendre une démarche de coaching ?

N’hésitez pas à me contacter pour un premier rendez-vous. Il s’agit d’une discussion sur vos attentes. A l’issue de cet entretien, nous déterminerons si nous voulons aller plus loin. Si c’est le cas, nous établirons ensuite le mode de fonctionnement (la durée, la fréquence, le mode…) et nous signerons une entente de coaching décrivant nos responsabilités mutuelles.